Comptabilité (1630) et Contabilité (1680)

La plus vieille occurrence du mot « comptabilité » trouvée par Yannick Lemarchand (Université de Nantes) date de 1631 pour un édit royal remontant probablement à 1628 (Mercure François, 1631/1, t. 17, p. 115). On en trouve la trace en octobre 1630 dans une délibération de la Ville d’Aix (Anonyme, 1630, p. 5). Ce mot relevait des finances publiques, mais il va ensuite concerner peu à peu les entreprises privées comme le montre la transcription alternative suivante. Le mot « comptabilité » s’est aussi écrit « contabilité », depuis au moins 1680 : « Fraix de recouvremens & de contabilité » (Cerdan, 1680, p. 129). On trouve une utilisation tardive de ce mot en 1779 : « il doit entrer dans les détails de la manutention, de la contabilité, des promotions, des récompenses & des peines. » (Turpin, 1779, p. 110). Cette particularité linguistique a déjà été relevée par Matoré (1985, p. 92). La langue française a évolué et la manière d’écrire les mots a changé, sous l’influence de l’Académie Française qui en établissait le dictionnaire depuis sa création en 1635. Luc MARCO, le 24/01/2020.

Références citées : 

ANONYME (1630) Délibérations faictes en l’assemblée générale des communautez, Aix, p.3-12 (texte numérisé par le site furet.com) ; CERDAN, Jean-Paul de (1680) L’Empereur et l’Empire trahis, et par qui & comment, Cologne, Pierre Marteau, 168 p.; MATORÉ, Georges (1985) Le vocabulaire et la société médiévale, Paris, PUF, 336 p.; TURPIN DE CRISSÉ, Comte de (1779) Commentaires sur les institutions militaires de Végèce, Montargis, Imprimerie de Cl. Lequatre, tome second, 428 p.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.