Comptabilité (1630) et Contabilité (1680)

La plus vieille occurrence du mot « comptabilité » trouvée par Yannick Lemarchand (Université de Nantes) date de 1631 pour un édit royal remontant probablement à 1628 (Mercure François, 1631/1, t. 17, p. 115). On en trouve la trace en octobre 1630 dans une délibération de la Ville d’Aix (Anonyme, 1630, p. 5). Ce mot relevait des finances publiques, mais il va ensuite concerner peu à peu les entreprises privées comme le montre la transcription alternative suivante. Le mot « comptabilité » s’est aussi écrit « contabilité », depuis au moins 1680 : « Fraix de recouvremens & de contabilité » (Cerdan, 1680, p. 129). On trouve une utilisation tardive de ce mot en 1779 : « il doit entrer dans les détails de la manutention, de la contabilité, des promotions, des récompenses & des peines. » (Turpin, 1779, p. 110). Cette particularité linguistique a déjà été relevée par Matoré (1985, p. 92). La langue française a évolué et la manière d’écrire les mots a changé, sous l’influence de l’Académie Française qui en établissait le dictionnaire depuis sa création en 1635. Luc MARCO, le 24/01/2020.

Références citées : 

ANONYME (1630) Délibérations faictes en l’assemblée générale des communautez, Aix, p.3-12 (texte numérisé par le site furet.com) ; CERDAN, Jean-Paul de (1680) L’Empereur et l’Empire trahis, et par qui & comment, Cologne, Pierre Marteau, 168 p.; MATORÉ, Georges (1985) Le vocabulaire et la société médiévale, Paris, PUF, 336 p.; TURPIN DE CRISSÉ, Comte de (1779) Commentaires sur les institutions militaires de Végèce, Montargis, Imprimerie de Cl. Lequatre, tome second, 428 p.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.